Présentation de la formation

Article publié le 28 avr. 2016, Dernière modification le 30 nov. 2021

 

Objectifs de la formation

 

La formation par son contenu identifié notamment dans l’arrêté du 31 juillet 2009 modifié et dans son référentiel de formation prépare au diplôme d’Etat d’infirmier attestant des compétences professionnelles pour exercer les activités du métier d’infirmier.

 

L’universitarisation des formations en santé permet d’accéder au système Licence-Master-Doctorat (LMD) et de conférer le grade de licence au diplôme d’Etat d’infirmier ; un grade ouvrant le parcours au master et doctorat.

 

 

Les pré-requis indispensables pour prétendre à une entrée en formation en soins infirmiers

 

Conformément à l’Arrêté du 31 juillet 2009, peuvent être admis en première année de formation au diplôme d’Etat d’infirmier, les candidats âgés de dix-sept ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation et répondant à l’une des conditions suivantes :

  • Candidats titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme 
  • Candidats relevant de la formation professionnelle continue telle que définie par l’article L.6311-1 du code du travail et justifiant d’une durée minimum de trois ans de cotisation à un régime de protection sociale à la date d’inscription aux épreuves de sélection

Les candidats doivent s’acquitter également :

  • Des droits d’inscription auprès de leur établissement d’affectation
  • De la contribution vie étudiante et campus (CVEC) conformément à l’article L.841-5 du code de l’éducation.

 

 

Durée de la formation

 

Sa durée est de 3 ans (6 semestres de 20 semaines chacun) équivalent à 4200 heures :

  • 2100 heures de cours magistraux, travaux dirigés et travail personnel guidé ;
  • 2100 heures de stages cliniques en structures de soins de courte durée, en structures de soins en santé mentale et en psychiatrie, en structures de soins de longue durée et de soins de suite et de réadaptation, en structure de soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie ; 
  • 12 semaines de congés annuels.

 

 

Méthodes mobilisées

 

Dispensés en présentiel, ou à distance, les enseignements théoriques comprennent des cours magistraux, des temps de travail personnel, ainsi que des travaux dirigés (en groupes restreints). Ces derniers font l'objet de différentes modalités (analyses de situations professionnelles, travaux pratiques, exercices de simulation...).

 

Les enseignements cliniques sont essentiellement représentés par les stages, suivis tout au long de la formation.

 

Enfin, les apprenants jouissent d'un dispositif de suivi pédagogique conséquent (collectif et individuel), qui permet l'adaptation des parcours, ainsi que l'accompagnement dans l'alternance et l'acquisition de compétences.

 

 

Modalités d’évaluation

 

Le diplôme d’État infirmier et le Grade de licence délivré par l’Université, s’obtiennent conjointement par l’obtention de 180 crédits européens (ECTS) correspondant à l’acquisition des 10 compétences du référentiel de formation :

  • 120 crédits européens pour les unités d’enseignement, dont les unités d’intégration ;
  • 60 crédits européens pour les enseignements cliniques (stages).

Chaque compétence s’obtient de façon cumulée par :

  • La validation de la totalité des unités d’enseignement en lien avec la compétence
  • L'acquisition de l'ensemble des éléments de la compétence, évalués lors des stages
  • Des actes, activités et techniques de soins évalués soit en stage soit en institut de formation

La nature et les modalités de l’évaluation sont fixées pour chacune des unités d’enseignement dans le référentiel de formation.

 

 

Les dispenses de scolarité

 

Les personnes admises en formation peuvent faire l'objet de dispenses d'unités d'enseignement ou de semestres par le Directeur d'établissement, après décision de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants, au regard de leur formation antérieure validée, des certifications, titres et diplômes obtenus et de leurs parcours professionnels (Art. 7 de l'arrêté du 31 juillet 2009 modifié par l'arrêté du 23 janvier 2020 relatif au Diplôme d'Etat d'Infirmier.

 

 

Tarif et prises en charge financières

 

  • Le coût annuel de la formation s'élève en 2022 à 8200 euros.
  • Le financement des études est assuré par le Conseil Régional Grand Est pour les étudiants en continuité d’études.
  • Le financement des études pour les futurs étudiants relevant d’un statut salarié doit être assuré par le dispositif de Formation Professionnelle, chaque situation nécessitant d’être préalablement négociée avec l’employeur.
  • Les étudiants justifiant d’un niveau de ressources insuffisant feront une demande de bourse auprès du Conseil Régional selon une procédure qui leur sera présentée à leur entrée en formation.
  • De même pour les étudiants bénéficiant d’indemnités versées par Pôle Emploi.

 

 

Le contrat d’apprentissage en quelques mots

 

La formation des étudiants qui souhaitent bénéficier d’un contrat d’apprentissage est la même qu’en cursus classique mais ils rejoignent les équipes de l’établissement employeur durant les congés scolaires et les temps où ils ne sont pas en cours/stage. Avec l’accord de l’IFSI, et en cohérence avec leur projet professionnel et le référentiel de formation, les apprentis peuvent réaliser un ou plusieurs stages chez leur employeur.  Lors de ces stages, l’apprenti exerce les fonctions liées au statut d’étudiant infirmier.

  • Le partenariat CFA / IFSI:

Santest CFA réalise l’organisation administrative spécifique à l’apprentissage et l’IFSI, quant à lui, est garant de l’organisation et du déroulé pédagogique de la formation.

La fonction de l’apprenti chez son employeur : En dehors de son temps de formation, l’apprenti se professionnalise chez son employeur en travaillant au sein de l’équipe, sans exercer les fonctions étudiants infirmiers, à savoir :

En première année : L’apprenti peut exercer les fonctions reconnues par ses précédents diplômes (ex : DE Aide-Soignant, DE d’Auxiliaire de Puériculture, …) Plus généralement, l’apprenti exerce les missions convenues avec son employeur sur la base de son expérience préalable (ex : Fonction ASH).

A compter de l’obtention de l’équivalence Aide-Soignant (fin de 1ère année) : L’apprenti exerce en qualité d’Aide-Soignant.

 

De nombreux avantages !

  • Un statut de salarié avec une rémunération fixe et mensuelle
  • La prise en charge des frais pédagogiques
  • Une expérience professionnelle reconnue et valorisée.
  • Une perspective d’embauche pour se projeter dès le début
  • Un accompagnement renforcé de l’apprenti : Maître d’apprentissage, CFA et Institut de Formation
  • Une aide au permis à hauteur de 500 €

 

En bref

  • Public concerné : personnes âgées de 16 à 29 ans ayant été admis à l’institut de formation.
  • Durée du contrat : le contrat est égal à la durée du cycle de formation préparant à la qualification. Il peut débuter au plus tôt 3 mois avant le début du cycle.
  • Rémunération : l’apprenti perçoit un salaire déterminé selon un pourcentage du SMIC en fonction de son âge et de l’ancienneté du contrat.
  • Un suivi personnalisé : l’apprenti est suivi par un maître d’apprentissage qui est formé pour l’accueillir et l’intégrer aux équipes. Il lui transmet son savoir, l’accompagne au quotidien et veille à son évolution.

 

 

Logement: aide aux démarches administratives et mobilisation des aides financières


LOJ’Toît Jeunes est un réseau de 22 plateformes qui permet de répondre sur l’ensemble du territoire régional à vos difficultés d’accès au logement et surtout de construire des réponses individuelles adaptées. Ces « guichets » vous informent, vous orientent et vous accompagnent de manière personnalisée y compris dans vos démarches administratives et pour la mobilisation des aides financières.
 
Vous trouverez le flyer et l’affiche LOJ’Toît Jeunes, ainsi que les coordonnées des plateformes dans les pièces ci-jointes ou à l’adresse suivante
https://www.jeunest.fr/dispositif-lojtoit/