Présentation de la formation

 

Le prérequis indispensable est d’être titulaire du diplôme d’Etat d’Infirmier ou de Sage-femme et de satisfaire aux épreuves de sélection.

 

La formation se déroule sur 12 mois et comprend 1500 heures. Elle est organisée sur un principe d’alternance et comprend des temps d’enseignement théorique et pratique en institut et d’enseignement clinique en stage :

  • 650 heures d’enseignement théorique et pratique, 
  • 710 heures d’enseignement clinique,
  • 140 heures de travaux dirigés et d’évaluation.

Les étudiantes doivent bénéficier d’un mois de vacances d’été et de 4 semaines de congés, à répartir dans l’année.

 

 

La formation a pour objectifs de :

  • développer l’esprit critique et le sens des responsabilités,
  • développer la capacité à élaborer, mettre en œuvre et évaluer des projets de soins, projets de vie, ou projets éducationnels, dans une perspective de prévention et de promotion de la santé,
  • développer des aptitudes au travail en équipe, en partenariat avec les familles et les acteurs de santé, tout en étant capable de travailler seul dans une zone d’autonomie identifiée.

 

 

Pour obtenir le diplôme d’infirmière puéricultrice, l’étudiante devra mobiliser des capacités pour aboutir à l’acquisition de compétences.

L’article 19 de l’arrêté du 15 mars 2010 modifiant l’arrêté du 12 décembre 1990 relatif à la scolarité, au Diplôme d’Etat de Puéricultrice et au fonctionnement des écoles énonce les 10 capacités supports d’évaluation pour l’obtention du Diplôme d’Etat.

  1. Capacité à communiquer 
  2. Capacité à résoudre un problème 
  3. Capacité à travailler en groupe
  4. Capacité à animer
  5. Capacité pédagogique
  6. Capacité à se situer professionnellement et à participer à la gestion et à l'organisation d'un service
  7. Capacité à résoudre un problème de soin infirmier auprès  d'un enfant ou d’un groupe d’enfants
  8. Capacité à se former sur un terrain professionnel 
  9. Capacité à se situer dans le service
  10. Capacité à perfectionner ses attitudes professionnelles.

 

5 épreuves, réparties sur l’année, permettent de valider ces capacités:

  • Contrôles de connaissances, 
  • Elaboration d’un projet professionnel,
  • Action d’information en matière d’éducation pour la santé,
  • Résolution d’un problème de soin sur le terrain,
  • Evaluation de stage.