Présentation du métier

Page mise à jour le 15/07/2021

 

L'auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l'infirmier diplômé d’Etat ou de l’infirmière puéricultrice diplômée d’Etat, dans le cadre de l’article R.4311-4 à 4311-5 du Code de la santé publique.

 

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

 

Dans les établissements et les services d'accueil des enfants de moins de 6 ans, l'activité est encadrée par les articles R2324-16 à R. 2324-47 du code de la santé publique.

 

L’auxiliaire de puériculture réalise des activités d’éveil et des soins adaptés à l’évolution de l’état clinique visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Son rôle s’inscrit dans une démarche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité, les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

 

Trois missions reflétant la spécificité du métier sont ainsi définies :

     1. Accompagner l’enfant dans les activités de sa vie quotidienne et sociale;

     2. Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences;

     3. Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique interprofessionnel.

 

 

Qualités requises

 

Avoir le goût du contact et le sens de l’écoute figure parmi les qualités nécessaires au métier d’auxiliaire de puériculture. Celui-ci doit également savoir travailler et s’organiser au sein d’une équipe pluri-professionnelle. Il participe à l’accompagnement des enfants et de leur famille. Rigoureux, il sait discerner le caractère urgent d’une situation de soins pour alerter.

Posséder des qualités relationnelles est essentiel afin d’établir une relation de confiance avec les parents et les soutenir dans leur rôle.

 

Évolution de carrière

 

  • Infirmier(ère) après 3 ans dans le secteur hospitalier ou médico-social, grâce à des épreuves de sélection ;
  • Aide-soignant grâce à une passerelle ;
  • certains concours de la fonction publique (hôpitaux de l’armée ou de la préfecture de police).

 

Environnement de travail et lieux d'exercice

 

Véritable professionnel de la petite enfance, l’auxiliaire de puériculture exerce son métier dans différents domaines :

  • services hospitaliers (pédiatrie, maternité),
  • Etablissements d’accueil des jeunes enfants,

Etablissement de l’aide sociale à l’enfance (pouponnière,…).

 

Elle travaille sous la responsabilité et en collaboration avec l’infirmière, la puéricultrice, la sage-femme ou tout autre professionnel du secteur de la santé, de l’éducation ou de l’action sociale.