Présentation de la formation

 

Après réussite aux épreuves de sélection organisées par l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (I.F.S.I.) choisi par le candidat, la formation se déroule conformément aux obligations des textes de référence, notamment l’arrêté du 31 juillet 2009 modifié et le référentiel de formation. 

 

Sa durée est de 3 ans (6 semestres de 20 semaines chacun) équivalent à 4200 heures :

  • 2100 heures de cours magistraux, travaux dirigés et travail personnel guidé ;

  • 2100 heures de stages cliniques en structures de soins de courte durée, en structures de soins en santé mentale et en psychiatrie, en structures de soins de longue durée et de soins de suite et de réadaptation, en structure de soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie ; 

  • 12 semaines de congés annuels.

 

Le diplôme d’État infirmier et le Grade de licence délivré par l’Université s’obtiennent conjointement par l’obtention de 180 crédits européens (ECTS) correspondant à l’acquisition des 10 compétences du référentiel de formation :

  • 120 crédits européens pour les unités d’enseignement, dont les unités d’intégration ;

  • 60 crédits européens pour les enseignements cliniques (stages).

 

Chaque compétence s’obtient de façon cumulée :

  • par la validation de la totalité des unités d’enseignement en lien avec la compétence

  • et par l'acquisition de l'ensemble des éléments de la compétence évalués lors des stages. 

 

Les dispenses de scolarité

Les titulaires d’un DEAS ou d’un DEAP admis à la formation peuvent être dispensés des unités d’enseignement correspondant à la compétence 3 du référentiel de formation «Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens».

Les infirmiers étrangers peuvent être dispensés de certaines unités d’enseignement et de stages sur décision du Directeur de l’Institut de formation et après avis du conseil pédagogique.

 

Les prises en charge financières

Le financement des études est assuré par le Conseil Régional Grand Est pour les étudiants en continuité d’études.

Le financement des études pour les futurs étudiants relevant d’un statut salarié doit être assuré par le dispositif de Formation Professionnelle, chaque situation nécessitant d’être préalablement négociée avec l’employeur.

Les étudiants justifiant d’un niveau de ressources insuffisant feront une demande de bourse auprès du Conseil Régional selon une procédure qui leur sera présentée à leur entrée en formation.

De même pour les étudiants bénéficiant d’indemnités versées par Pôle Emploi.